Série ''Latences''






   


    


    

Tout comme le petit animal qui pour grandir

Et ne pas mourir se prépare déjà à quitter sa coquille,

 

L'oeuvre comme la coquille porte, par essence, son propre abandon

Car là est le principe de toute évolution.

 

L'oeuvre achevée , ne devient alors qu'une trace,

Un résidu, une enveloppe déposée

Où la vie a laissé son empreinte, comme fossilisée.

 

Ce n'est plus simplement un être qui a vécu,

C'est l'être qui vit encore dans la forme.

   

 

 

 

 

 

 

 

Retour page d'accueil